Skip to main content

Aérer l’intérieur de sa maison pour améliorer la qualité de l’air

Ventilation - Aérer sa maison

La question de la mauvaise qualité de l’air extérieur est bien souvent traitée dans les médias. Régulièrement, on nous annonce des pics de pollution importants et on nous propose de lever le pied en automobile. Mais vous êtes-vous déjà posé la question de ce qu’il en était à propos de l’air à l’intérieur de votre domicile ?

Les différentes sources de pollution extérieure

De la même manière que l’air extérieur, l’air intérieur est bien trop souvent pollué. Il est intéressant de comprendre quels sont les types de polluants qui sévissent dans votre maison :

  • le tabagisme

  • les produits d’entretien ménager

  • les produits de bricolage (volatiles)

  • les installations de chauffage (production de monoxyde de carbone)

  • les animaux et acariens (allergies)

Quels sont les effets négatifs sur la santé et qui sont les personnes concernées ?

Les risques engendrés par un intérieur mal ventilé concernent une bonne part de la population. Les cibles principalement touchées sont les nourrissons, les femmes enceintes, les personnes âgées ou personnes atteintes de maladie chroniques.

Les premiers symptômes qui peuvent être évocateurs sont des irritations du nez ou des yeux, des rhinites, de l’asthme, des maux de tête, des vertiges, de la fatigue, des insomnies…

La solution : aérer et ventiler votre maison pour renouveler l’air intérieur

Un des gestes simples consiste à ouvrir vos fenêtres 10 minutes par jour quelle que soit la saison. Cette action permettra de renouveler l’air à l’intérieur de votre domicile tout en éliminant une partie des polluants. Si vous ne disposez pas de détecteur pour l’ouverture et la fermeture de vos fenêtres, nous vous recommandons de couper le chauffage dans chaque pièce pendant la durée d’aération.

L’utilisation d’une VMC: le poumon de votre habitation

Généralement, les logements disposent d’une VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée). Son rôle est de ventiler votre domicile en évacuant les vapeurs d’eau, y compris la pollution.

Si vous ne disposez pas de VMC dans votre logement, nous vous invitons à contacter un professionnel qui vous guidera à travers le choix et l’installation de cette dernière. Vous avez le choix entre différents modèles qui dépendront de la superficie de votre habitation et des objectifs recherchés.

A noter que la VMC remplit aussi d’autres fonctions élémentaires puisqu’elle permet entre autres de réaliser des économies d’énergies grâce à une meilleure répartition de la chaleur. Il est primordial de procéder régulièrement au nettoyage de vos bouches d’aérations, sans quoi leur action serait inefficace, voire dangereuse pour votre organisme.

Comportement à adopter : mieux vaut prévenir que guérir

Maintenant que nous avons vu les gestes à adopter au quotidien, il faut aussi adopter de bons comportements pour prévenir des risques cités précédemment. Si vous en avez la possibilité, nous vous incitons vivement à faire usage de produits d’entretien biodégradables.

Il en est de même pour les désodorisants chimiques, que l’on peut remplacer par des produits respectueux de l’environnement, plus sains pour votre organisme.

Si vous souhaitez approfondir le sujet, nous vous invitons à consulter le guide de la pollution de l’air intérieur, réalisé en partenariat avec le ministère de la santé et des sports.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *