Skip to main content

Les pompes à chaleur : une solution verte performante

Pompe à chaleur

Si la France a été leader en Europe pour l’équipement des ménages en pompes à chaleur (PAC) entre 2005 et 2008, le marché s’est depuis considérablement essoufflé.

Cependant, la nouvelle Réglementation Technique entrée en vigueur en ce début d’année pourrait changer la donne. En effet, cette dernière fait de la pompe à chaleur un de ses fers de lance pour la production d’eau chaude sanitaire et de chauffage. Voici un aperçu des opportunités qu’offre cette solution énergétique.

Pompes à chaleur : le principe

Le principe est simple en théorie : il s’agit pour ce dispositif thermodynamique de prélever les calories naturellement présentes dans l’atmosphère pour les restituer à une température supérieure dans l’habitat. Si la source d’énergie est gratuite, la production d’une telle chaleur est cependant tributaire d’une consommation électrique, même faible.

Les différents types et les avantages/inconvénients

Avant d’opter pour cette source d’énergie pour votre maison, il convient de connaître les différents types de PAC :

L’aérothermie

  • air / air : l’énergie existante dans l’air est extraite par des ventilateurs, puis compressée et rejetée chaude dans l’habitat.
  • air / eau : même principe, mais l’air chauffé sert à alimenter un plancher chauffant ou un système basse température.

Les avantages de ce système :

  • pas besoin d’autorisation administrative de travaux, et chantier peu important,
  • possibilité de coupler avec un support existant.

Un inconvénient majeur : la performance d’une telle pompe à chaleur dépend de la température de l’air. En effet, en-dessous d’une température donnée, un système électrique d’appoint doit prendre le relais.

La géothermie

À la différence de l’aérothermie, la pompe va puiser la chaleur dans le sol, ou dans l’eau d’une nappe phréatique (ou encore un cours d’eau). Pour l’option sol, et selon la superficie du jardin, il faudra choisir entre captage horizontal et vertical.

L’avantage majeur de cette solution est la suivante : au-delà de 20 mètres de profondeur, la température du sous-sol est stable. Votre pompe à chaleur fournit donc constamment la même performance. En revanche, le coût initial est plus élevé, mais les économies d’énergie très importantes.

Le coût

Les paramètres (terrain, climat,…) sont très nombreux, il est donc difficile de définir le coût de telle ou telle installation. Néanmoins, sachez que les économies sont au rendez-vous, et qu’il existe des crédits d’impôt pour vous aider dans votre projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *