Skip to main content

Les récupérateurs d’eau de pluie : une démarche écologique et économique

Cuve de récuperation d'eau de pluie aquamop

Prix de l’eau en augmentation, prise en compte croissante des considérations environnementales, … les raisons d’adopter un récupérateur d’eau sont nombreuses.

Mais dans la jungle des choix à faire (quelle utilisation ? quel volume ? quelle filtration ?), il n’est pas aisé de s’y retrouver. Essayons d’y voir plus clair…

Le principe de la récupération d’eau de pluie

L’idée est simple : la pluie ruisselle sur le toit, est conduite par les gouttières, et tombe, via un tuyau, dans la cuve (hors-sol ou enterrée, selon sa distribution ultérieure) après avoir subi une ou deux filtrations.

Quelle utilisation pour ces eaux de pluie ?

L’utilisation que vous souhaitez faire de cette eau déterminera le type de cuve avec lequel vous équiper :

  • usage pour l’extérieur uniquement (arroser, nettoyer la voiture…) : un cuve hors-sol (ou aérienne) sera amplement suffisante
  • usage extérieur et domestique (laver les sols, arrivée d’eau pour les WC,…) : attention, vous pouvez utiliser l’eau de pluie pour une application sanitaire, mais pas pour la consommation ! Dans cette optique, une cuve enterrée est nécessaire.

Les tailles et prix des cuves

Une fois l’usage déterminé, le prix et la taille de la cuve seront très variables :

  • pour une cuve destinée à l’extérieur, comptez de 20€ pour une capacité de 200 litres, à 300€ pour 1000 litres (selon le volume dont vous estimez avoir besoin)
  • pour une cuve enterrée, et selon la matière (béton ou polyéthylène), les prix varient, pose comprise, entre 3.000€ et 10.000€. À cela, vous devrez, étant donné que l’eau est à usage sanitaire, ajouter le coût de l’installation d’un système de filtration : pour un filtre à charbon actif ou en céramique, un osmoseur ou un stérilisateur U.V, là encore les prix varient selon le degré de technologie choisi

Sachez enfin que vous pouvez opter pour une récupérateur d’eau de pluie automatique qui fera le basculement sur le réseau de ville, si votre cuve est trop peu capable de fournir la quantité d’eau nécessaire.

Les avantages et aides

Les avantages sont assez simples à appréhender : économies d’eau potable pour l’environnement, économies d’argent pour vous ! À ce propos, un crédit d’impôt de 15% est prévu, dans la limite de :

  • 8.000€ pour une personne seule, veuve ou divorcée
  • 16.000€ pour une couple marié

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *