Skip to main content

Taxation du CO2 : quelle incidence sur notre vie quotidienne ?

Facture CO 2

Le gouvernement français annonce sa volonté d’instaurer une « contribution climat-énergie ». Quelles énergies sont concernées et à quel degré ? Info Chauffage fait le point avec vous sur les nouvelles mesures qui contribuent à modifier nos habitudes en matière de consommation énergétique

La taxation CO2 : c’est quoi ?

La taxe CO2 ou « écotaxe », introduite le 1er janvier 2008 concerne à l’origine la combustion des énergies fossiles telles que l’huile de chauffage et le gaz naturel. Il s’agit d’une taxe d’incitation à destination des entreprise et des ménages, pour modifier les pratiques de consommation et d’achat en matière d’énergies carbonées et autres énergies fossiles. Depuis l’application de cette taxe en 2010 et tous les deux ans, les deux-tiers de la taxe CO2 sont redistribués de manière proportionnelle à la population et aux entreprises. En 2013, l’annonce d’une « contribution climat-energie » par le ministre de l’Ecologie renforce la volonté des politiques de responsabiliser les habitudes des consommateurs et des entreprises en matière d’énergie.

Taxe CO2 : et dans le monde ?

Plusieurs pays ont adoptés ce mode de taxation depuis un moment. En Finlande, la taxation du carbone avec l’instauration d’une surtaxe CO2 est apparue dès 1990. Globalement destinée à la production d’énergies fossiles, elle taxe cependant moins lourdement la production d’électricité. Rien qu’en 2012, la taxe a rapporté près de 4 milliards d’euros ! En Irlande, la taxe carbone a été instaurée en 2010 et frappait uniquement dans un premier temps les produits pétroliers comme le fioul ou le kérosène. Les produits de cette taxe ont généré 400 millions d’euros en 2012. D’autres pays comme le Danemark, la Norvège ou la Suisse ont mis en place des taxes similaires. Pour la Suisse, l’originalité du dispositif est de relever automatiquement le niveau en cas de dérapage trop important par rapport aux objectifs de réduction des émissions de CO2.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *