Skip to main content

Canicule : climatiseur ou ventilateur, que choisir ?

La canicule

Attention, froid devant ! Le blog Info Chauffage se penche avec vous sur l’éternel dilemme en période de canicule : ventilateur ou climatiseur ? Tout dépend bien entendu de plusieurs critères qui vous seront présentés ci-dessous…

Ventilateur, oui mais pas que !

Nous avons bien souvent tendance à nous équiper prioritairement d’un ventilateur : solution pratique entre toutes, la ventilation par pales brasse l’air, donnant une impression de fraîcheur à la pièce. Cependant, les performances varient d’un modèle à l’autre, en fonction notamment de la puissance du moteur et de la taille des pales. Au final, sachez faire la différence entre ces différentes solutions :

  • Les Rafraîchisseurs : sans doute la solution la plus modulable, les rafraîchisseurs également appelés humidificateurs projettent de fines gouttelettes dans l’air et permettent de baisser la température d’une pièce de 4 à 5°C environ. Les rafraîchisseurs sont donc aussi efficace qu’un ventilateur haut de gamme, pour un bon rapport qualité / prix (100 euros environ).
  • Les Brasseurs d’air et ventilateurs de plafond : conçus pour rafraîchir une seule pièce à la fois, ils demeurent le système le plus puissant que vous pouvez envisager d’installer par exemple, dans votre maison de vacances. Deux fois plus efficaces que les ventilateurs à colonne, sur pied ou de bureau, leur prix peut varier de 30 à 120 euros.
  • Les Colonnes, ventilateurs sur pied et de bureau : voilà une solution très pratique au bureau pour rafraîchir de manière individuelle. Pour le reste, c’est une question de goût : ventilateur de table, sur pied ou à colonne, procédez selon vos envies ! La colonne de rafraîchissement demeure tout de même la solution la plus maniable, la plus économique et la plus silencieuse…

Attention cependant à ne pas trop abuser des bonnes choses. Préférez un modèle oscillant, et gardez en permanence le ventilateur à une distance raisonnable (50 cm minimum).

Climatiseur : fixe ou mobile ?

Les climatiseurs apportent du bien-être par temps chaud, et permettent de baisser la température d’une pièce de 6 à 7° C. Votre choix doit correspondre cependant au volume d’air à traiter et des possibilités d’installation offertes. L’impact sur l’environnement doit également être étudié, en fonction des appareils disponibles sur le marché. Dès lors, vous avez le choix entre plusieurs technologies : systèmes fixes et mobiles, équipement réversible à énergie renouvelable, tout est bon pour diffuser la fraîcheur dans votre intérieur :

  • Climatiseur mobile monobloc : conçu en une seule pièce, le climatiseur mobile monobloc est dédié au rafraîchissement d’une petite pièce.
  • Climatiseur mobile version split-system : il s’agit d’un appareil constitué de deux unités, un compresseur à roulettes et un condenseur à l’extérieur. il voyage plus facilement d’une pièce à l’autre, et est particulièrement indiqué pour opérer au sein de surfaces équivalentes entre 10 et 30 m2. Aussi simple à installer que des climatiseurs monoblocs, ils ont aussi une capacité de rafraîchissement supérieur (jusqu’à 10 m2 de plus). Pour exemple, la gamme de pompes à chaleur split-système, Inverter air-eau de chez Atlantic peut intervenir en remplacement de votre vieille chaudière et vous apporte tout le confort nécessaire.
  • Climatiseur mobile version split-fixe : sans doute la solution la plus performante et la plus confortable pour aérer votre intérieur. Comme pour la version split mobile, le climatiseur split-fixe est composé de deux unités reliées par des tuyauteries de petits diamètres. L’installation est très simple et le volume sonore est optimisé, puisque le compresseur est placé à l’extérieur. Pour exemple, le chauffage réversible proposé par Atlantic permet de profiter d’un mode climatisation en été et d’un mode chauffage en hiver. Une seule unité extérieure peut gérer un parc de huit unités intérieures réparties dans votre habitation.

Dans tous les cas, surveillez toujours le volume de décibels : sachez que certains climatiseurs peuvent dépasser allègrement les 45 décibels (db), soit le bruit d’un lave-vaisselle en fonctionnement. N’hésitez pas à demander conseil à un spécialiste !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *