Skip to main content

Profitez des aides gouvernementales en 2018 pour changer votre chaudière au fioul

Des aides gouvernementales idéales pour changer une chaudière au fioul en 2018

Le fioul est une énergie fossile et un polluant notoire pour l’environnement. Au-delà du rejet massif de CO2, sa combustion dégage aussi nombre d’autres particules dangereuses pour les eaux, les sols et toxiques pour l’homme. Enfin, le cours du pétrole dont il est tributaire peut d’un mois à l’autre alourdir considérablement la facture d’une livraison de fioul.

La tendance actuelle amène à revoir la manière dont nous nous chauffons, avec des solutions meilleures pour la planète et pour notre santé. Pour profiter d’un maximum d’aides dans cette optique, cette année est l’occasion parfaite pour changer votre chaudière au fioul.

Aides au financement : à quoi avez-vous droit ?

Améliorer la performance énergétique des bâtiments devient une priorité

Deux aides au financement majeures constituent de réelles incitations pour financer des travaux de rénovation énergétique en 2018.

Le crédit d’impôts

Mieux connu sous le nom de CITE (Crédit d’Impôt Transition Energétique), il vise les travaux concernant l’amélioration de la qualité énergétique de l’habitat. Une aide intéressante pour puisque c’est 30% du coût des travaux que vous pourrez déduire de votre impôt sur le revenu en 2018.

Prime Energie

C’est la grande nouveauté de cette année qui vient compléter le crédit d’impôts. Elle concerne les foyers souhaitant remplacer leur chaudière traditionnelle pour se tourner vers les énergies renouvelables.
Toutes les chaudières ne sont donc pas éligibles à ce dispositif, mais le montant de la prime est une réelle aubaine. Elle peut monter jusqu’à 3000 euros pour un ménage très modeste souhaitant remplacer sa chaudière au fioul par un modèle de chaudière biomasse performant.

Sous quelles conditions profiter de ces aides ?

La chaudière thermodynamique combiné est un modèle d'avenir du chauffage écolo

Le crédit d’impôts est ouvert à tous, le logement concerné doit simplement être une résidence principale et âgé de moins de 2 ans. Autre condition importante : seules les entreprises ayant la mention RGE (garanties de l’environnement) sont habilitées à effectuer les travaux.

Pour la prime Energie, les conditions restent identiques. Le montant de la prime varie simplement selon vos ressources, votre foyer et votre région.
Vous pouvez faire directement votre simulation en ligne sur Primeenergie.fr.
Les types de chaudières éligibles à cette prime sont :

Lors de vos calculs, n’oubliez pas non plus le taux de la TVA de seulement 5,5 % et les aides de L’ANAH pour les foyers plus modestes.
Ces petits coups de pouce complémentaires sont cumulables avec les aides précités que sont la Prime Energie et le Crédit d’impôts.
Alors, qu’attendez-vous pour opérer votre propre transition énergétique ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *