Skip to main content

Poêle à bûches : efficace et esthétique

Vous pensez le chauffage par poêle à bûches réservés à nos ancêtres ? Révisez votre jugement et découvrez aujourd’hui des installations non seulement efficaces mais aussi économiques et design. En chauffage d’appoint il est carrément tendance.

  • Un chauffage d’appoint en plus d’un chauffage central
    Les moins frileux diront qu’un simple poêle à bûches suffit dans une maison. Jusqu’à une certaine surface peut-être, mais il est quand même conseillé de s’en servir comme chauffage d’appoint. Le principal avantage de coupler le poêle à bûches à votre chauffage central, c’est la rapidité avec laquelle la température augmente grâce à la combustion du bois. Le poêle est aussi un formidable objet design, aux formes et aux couleurs parfois surprenantes.
  • Un système économique
    Bien placé dans une pièce, le poêle à bûches est diablement efficace. Autre avantage, il est alimenté par une matière première très répandue en France : le bois. Ce dernier est beaucoup moins cher que l’énergie électrique, le gaz ou le fioul. Si vous pensez avoir du mal à trouver l’espace nécessaire au stockage des stères, pensez au volume imposant d’une cuve à gaz ou à fioul…
  • Un rendement intéressant
    Les poêles à bûches modernes affichent une efficacité bien plus grande que les poêles d’antan. Leur rendement se situe entre 70 et 80%. Grâce au poêle à inertie, le rendement peut atteindre 90%. Cette performance est due à l’inertie thermique des matériaux réfractaires qui compose le poêle. Ce fameux poêle à inertie bénéficie d’une autonomie moyenne proche des 20h. Un poêle à buche « classique » chauffe quant à lui durant 7h de façon autonome. Petit conseil avant de choisir votre poêle : privilégier un matériel labélisé Flamme Verte. Ce dernier vous assure de trouver un poêle ayant une efficacité d’au moins 80%.
  • Un chauffage écologique
    Outre ses nombreux avantages économiques, le poêle à bûches présente un bilan carbone neutre lors de la combustion du bois. La certification « Un arbre coupé = un arbre planté » en atteste. Sachez enfin qu’une bûche émet 33g de CO2 pour 1kWh de chaleur utile contre 180g pour l’électricité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *