Skip to main content

Bien choisir son système de chauffage : les nouvelles énergies

choisir chauffage écologique

En matière de chauffage, les nouvelles énergies sont de plus en plus utilisées. Elles permettent d’obtenir à la fois de l’eau chaude sanitaire ainsi qu’un chauffage confortable, tout en ayant un impact réduit sur l’environnement. Pour vous aider à faire le tri sur ces nouvelles énergies, découvrez dans cet article des conseils pour bien choisir votre système de chauffage écologique !

Pompe à chaleur : aérothermie ou géothermie ?

Les pompes à chaleur aérothermiques et géothermiques présentent un fonctionnement différent : la première extrait la chaleur de l’air, tandis que la seconde puise la chaleur du sol. Ces deux systèmes de production de chaleur permettent donc d’utiliser une énergie renouvelable, gratuite et inépuisable pour chauffer votre logement. Les modèles les plus populaires ces dernières années possèdent également l’avantage d’être réversibles : ils produisent de la chaleur en hiver et de la fraîcheur en été, un avantage non négligeable. Cependant ces deux systèmes ne sont pas indiqués pour toutes les habitations.

Le système de pompe à chaleur géothermique nécessite que votre maison possède un grand jardin : au moins 1,5 fois la surface de la maison à chauffer est en général nécessaire pour obtenir de bons résultats. De plus, l’installation est assez coûteuse (plus qu’une pompe à chaleur aérothermique). Cependant, ce système est moins sujet aux fluctuations de températures qu’une pompe à chaleur fonctionnant à l’aérothermie, car même en plein hiver, la température du sol varie moins que celle de l’air.

Une pompe à chaleur aérothermique constitue un moindre investissement à l’installation que sa contrepartie géothermique, et s’adapte très bien à tous les types de maisons, même si vous ne possédez pas de jardin. Ce type de PAC fonctionne cependant de manière bien plus efficace dans les régions ayant un climat doux, et, si vous habitez dans une région plus froide, il est possible que vous ayez besoin de recourir à un système de chauffage d’appoint pour compléter les performances de votre pompe à chaleur aérothermique.

Poêle : à bois ou à granulés ?

Vu jusqu’à ces dernières années comme désuet, voir ringard, le poêle à bois à repris du poil de la bête grâce aux nouvelles créations de ses fabricants pour le rendre à la fois beaucoup plus efficace, mais aussi beaucoup plus design. Son avantage principal est que le prix des combustibles, qu’il s’agisse de bois ou de granulés, n’a que très peu augmenté ces dernières années, contrairement aux énergies fossiles comme le gaz ou le fioul.

Les poêles à bois et à granulés (ou pellets) ont, d’une manière générale, un fonctionnement très similaires : ils brûlent les combustibles pour obtenir de la chaleur qui se diffusera dans une ou plusieurs pièces en fonction de votre installation. Le poêle à bois nécessite de le recharger avec un bûche lorsque la dernière a été entièrement brûlée, et possède d’une manière générale un rendement moindre qu’un poêle à granulés. Ainsi, il est souvent plus adapté de l’utiliser comme chauffage d’appoint, en complément par exemple d’un système utilisant l’énergie solaire ou d’une pompe à chaleur. Un poêle à granulés permet quant à lui une utilisation plus longue sans rechargement, grâce à un réservoir automatique. Il permet ainsi de chauffer votre logement de manière automatique, et peut même être programmé pour se mettre en veille lorsque la température voulue est atteinte.

Ces deux types de systèmes nécessitent, d’une manière générale, moins de travaux que l’installation d’une pompe à chaleur. Il est cependant très important de faire appel à un professionnel qualifié qui saura installer un système d’extraction de la fumée aux normes, afin de vous assurer une bonne sécurité.

Et pourquoi pas le chauffage par énergie solaire ?

L’énergie solaire présente de nombreux avantages : elle permet de produire à la fois du chauffage et de l’eau chaude sanitaire, et ce de manière économique et écologique. En fonction de vos besoins et de votre installation, vous pourrez ainsi produire une partie ou la totalité de votre eau chaude et chauffage. L’énergie solaire n’est cependant pas adaptée à tous les foyers : si elle convient particulièrement bien aux régions très ensoleillées du sud, elle sera moins efficace dans les régions qui reçoivent moins de soleil, et pourra nécessiter l’installation d’un chauffage d’appoint. De plus, il est parfois impossible d’installer des panneaux solaires sur le toit de votre maison, par exemple si celle-ci se trouve dans un quartier historique.

Le chauffage solaire possède également l’inconvénient de nécessiter un investissement important à l’installation. Néanmoins, comme le chauffage et l’eau chaude produites par la suite sont virtuellement gratuits, il est possible de rentabiliser en quelques années cet investissement grâce aux économies réalisées sur votre facture de chauffage.

Si vous envisagez d’installer un système de chauffage fonctionnant aux énergies renouvelables, la première étape est bien souvent de contacter un chauffagiste près de chez vous, qui saura vous conseiller et vous aiguiller pour choisir la solution la mieux adaptée à votre logement, en fonction de vos besoins et de votre budget. Il pourra également vous renseigner sur les nombreuses aides, tels que les crédits d’impôts, qui peuvent vous aider à financer votre transition à un chauffage utilisant les nouvelles énergies.

Découvrez également la première partie de notre dossier : Bien choisir son système de chauffage : les modes de chauffage traditionnels

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *