Skip to main content

La pompe à chaleur : idéale pour réduire ses factures

Pompe à chaleur dans une maison, entourée d'électroménager

La pompe à chaleur est un accessoire vous permettant de réchauffer des pièces. Mais, la pompe à chaleur possède aussi d’autres atouts, notamment en termes d’économie d’énergie. Cet outil est approprié pour l’usage domestique, et il convient d’en connaître les caractéristiques et les particularités pour en faire le meilleur usage possible et réduire sa facture d’énergie.

Caractéristiques de la pompe à chaleur

La pompe à chaleur est un outil qui permet de chauffer la pièce de la maison en utilisant notamment des calories situées dans de l’eau, dans l’air ou dans le sol. La pompe à chaleur est généralement constituée de 2 blocs : un situé dans la maison, et un autre à l’extérieur de la maison. Les blocs sont reliés l’un à l’autre par un circuit qui prélève la chaleur et la transforme en calories que l’appareil répartit ensuite dans la maison.

En fonction du système mis en place, la pompe à chaleur peut être nommée pompe air/air ; air/eau ; eau/eau ; sol/eau et sol/sol. À chaque fois, le premier terme désigne l’origine de l’énergie, et le second spécifie la manière dont la chaleur est renvoyée dans la maison. Concrètement, la chaleur peut être renvoyée par soufflerie, via un circuit d’eau chaude, via un fluide frigorigène ou alors à partir d’un plancher chauffant.

Quel type de pompe à chaleur

On peut regrouper ces accessoires en 3 grandes catégories :

La pompe à chaleur aérothermique

Il s’agit selon les cas d’une pompe air/air ou air/eau. La pompe à chaleur récupère les calories hors de la pièce et les renvoie dans la pièce via des ventilo-convecteurs. Ce type de pompes à chaleur est relativement bruyant, mais reste très efficace.

La pompe à chaleur géothermique

La pompe à chaleur géothermique est considérée comme la plus performante de toutes celles qui existent. Ici, les capteurs sont enterrés dans le sol et renvoient la chaleur qui est ensuite renvoyée dans la pièce. L’inconvénient majeur est le coût de la pompe qui est élevé. Toutefois, ce type de pompes est tout à fait indiqué pour chauffer la pièce de façon optimale et réduire sa facture d’énergie.

La pompe à chaleur aquathermique

Le principe ici n’est pas très différent du précédent : les capteurs sont enterrés aussi dans le sol, mais jusqu’à la nappe phréatique du sous-sol. L’eau captée est transformée avant d’être redistribuée, ou répartie de façon uniforme comme liquide frigorigène.

Les économies réalisées avec une pompe à chaleur

Les experts estiment que vous pouvez récupérer 3 à 4 kWh d’électricité à partir d’un seul Kwh d’énergie utilisée pour faire fonctionner la pompe à chaleur. En hiver par exemple, les pics de consommation d’énergie électrique sont atteints dans la plupart des foyers. Mais une pompe à chaleur réduira cette dernière de moitié, ou d’un tiers.

Si vous vivez par exemple dans une maison de 150 m² sous une température de 19°C environ, le coût de la facture sera très différent selon que vous utilisez une pompe à chaleur ou non. Avec une pompe à chaleur air/eau, vous consommez environ 5800 kWh/an, pour un coût moyen de 670 euros. Mais avec un radiateur fonctionnant au fioul, vous consommerez près de 16 500 KWh/an, pour 1 150 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *