Skip to main content

Le bois : l’énergie préférée des français

Bois de chauffage

Avec plus de 7 millions de ménages qui se chauffent au bois, c’est le mode de chauffage le plus utilisé en France. En 2020, 9 millions de français devraient l’utiliser car le bois est l’énergie la moins cher du marché.

Le chauffage au bois en quelques chiffres

En 2020 ils devraient être 9 millions à se chauffer au bois. Le bois a donc la côte, c’est l’une des conclusions que l’on peut tirer de l’étude publiée par l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie qui s’intitule : “Le chauffage domestique au bois : marchés et approvisionnement”.

Si le bois est à la mode c’est avant tout pour son prix. Il est la source d’énergie la moins cher du marché. Selon l’Ademe, une bûche de bois de 50 centimètre de long, revient à seulement 3,4 centimes d’euro TTC le kWh. Le gaz de ville revient lui à 7 centimes le kWh, 9,9 centimes au kWh pour le fioul ou encore 13,3 centimes au kWh pour l’électricité.

Bien que le bois soit en nette progression dans les foyers, les quantités consommées diminuent. En moyenne, un ménage brûle 7,5 stères de bois sur une période d’un an, contre 8,6 en 1999. Ce qui représente 3,75 tonnes de bois sec pour un foyer et 27,8 millions de tonnes pour la consommation nationale annuelle.

Si la consommation de bois diminue malgré une plus grande utilisation de ce mode de chauffage, c’est pour 2 raisons. La première, les installations ont désormais une performance énergétique de plus en plus forte. Environ 80%, alors qu’une cheminée traditionnelle propose une performance énergétique de 10%. La deuxième raison : les logements en France sont de mieux en mieux isolés et nécessitent moins de chaleur.

Et la bonne vieille cheminée ?

Quand on parle chauffage à bois, on pense tout de suite à la cheminée, qui équipait en majeure partie nos maisons il y a quelques années. Exit la bonne bûche qui crépite non loin d’un tapis en peau de bête, la cheminée représente aujourd’hui seulement 17% des installations de chauffage au bois. Soit deux fois moins qu’en 1999.

Les autres appareils proposant un meilleur rendement calorifique ont nettement augmenté leur part de marché. 23,6% du parc est représenté par le poêle à boisalors que les inserts et foyers fermés représentent eux 47,2%.

Vous l’aurez compris, si les français optent de plus en plus pour le chauffage au bois, c’est car il est économique et beaucoup moins cher que les autres moyens de chauffage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *