Skip to main content

Le chauffe-eau thermodynamique individuel : avantages et inconvénients

Chauffe-eau thermodynamique individuel

Les systèmes électriques de chauffage de l’eau commencent à être mis à l’écart avec l’arrivée en grande pompe d’un nouveau dispositif prometteur. Nommé CETI pour chauffe-eau thermodynamique individuel, ce système commence peu à peu à envahir nos chaumières.À travers cet article, nous tenterons de dégager les avantages et inconvénients majeurs de ce dernier pour que vous soyez en mesure de vous faire une opinion sur ce dispositif résolument moderne.

CETI pour Chauffe-Eau Thermodynamique Individuel

Calqué sur le fonctionnement d’une pompe à chaleur, le chauffe-eau thermodynamique individuel utilise l’air présent dans l’environnement en tant qu’élément calorifère. L’eau contenue dans le ballon d’eau chaude est alors chauffée à l’aide des tubes situés autour de ce dernier. À la différence du célèbre chauffe-eau électrique traditionnel, on peut s’attendre à réaliser des économies d’énergie conséquentes puisqu’il ne sera plus nécessaire d’avoir recours à une résistance électrique.

On parle de thermodynamique car la chaleur est puisée dans l’environnement direct de l’appareil. Pour un système traditionnel, on parlera plutôt d’effet joule. L’effet joule signifiant la capacité de la résistance électrique à produire de l’énergie thermique. Comme tous les nouveaux systèmes, le système thermodynamique a des points faibles et des points fort qu’il peut être utile de connaître avant de procéder au renouvellement de son chauffe-eau.

Les différents modèles de CETI

Comme c’est le cas avec les pompes à chaleur, on pourra différencier les différents modèles de CETI présents sur le marché en fonction de leur source d’énergie. On distinguera le captage aérothermique, le captage géothermique et le captage héliothermique.

Le captage aérothermique

Dans ce cas de figure, les calories absorbées seront présentes dans l’air. Il conviendra de distinguer :

Le chauffe-eau aérothermique basé sur l’air extérieur

L’air absorbé provient alors d’une gaine aspirante et refoulant l’air à l’extérieur sans pour autant modifier la température de l’air de la pièce ou est installé l’équipement.

Le chauffe-eau aérothermique basé sur l’air intérieur

L’air absorbé est refoulé dans la pièce ou est installé l’ensemble de l’équipement. On constatera que l’air du local sera par conséquent refroidi.

Le chauffe-eau aérothermique basé sur l’air extrait

De la même manière que la pompe à chaleur Air/Air, le chauffe-eau va prélever les calories présentes dans l’air extérieur à l’aide d’une VMC. On parle d’air vicié refouler vers l’extérieur.

Le captage géothermique

Dans l’état, on utilisera les ressources naturelles puisées dans le sol autour de l’habitation concernée. On comparera cette installation à la mise en place d’une pompe à chaleur géothermique qui absorbe les calories du sol apportées par la chaleur terrestre.

Le captage solaire thermique

Le chauffe-eau thermodynamique à captage solaire (ou capteur héliothermique) est un dispositif pensé pour recueillir l’énergie provenant du soleil et la transmettre à un fluide caloporteur.

Quels avantages pour le chauffe-eau thermodynamique

Outre le fait que ce système permet de faire de réelles économies d’énergie, il présente l’avantage d’une installation facile dans une pièce de votre logement telle qu’une buanderie, cave ou garage. On notera par ailleurs que le marché a été multiplié par 5 en l’espace de deux ans. Ce résultat est la conséquence directe de la mise en place d’un crédit d’impôt pour le développement durable de 26 % sur le matériel.

Quels inconvénients pour le chauffe-eau thermodynamique

Concernant les points faibles, on remarquera que ce genre de dispositif produit des nuisances sonores qui peuvent être parfois très mal perçue par les utilisateurs. On privilégiera un environnement d’installation adéquat où l’air ambiant ne descendra pas en dessous de 10° Celcius. Les fabricants annonçant des rendements à la baisse dès lors que les températures avoisinent les 5° Celcius.

On mentionnera aussi les frais engendrés par l’entretien du dispositif et qu’il sera nécessaire de faire inspecter votre installation tous les deux à trois ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *