Skip to main content

Le ramonage de cheminée : un indispensable !

Si vous disposez d’une cheminée ou même d’un poêle à bois ou granulés, le ramonage annuel de votre installation est obligatoire et doit se faire sous le contrôle d’un professionnel. Prenez dès maintenant connaissance des bonnes habitudes à adopter, pour conserver toute l’année une chaleur homogène et saine dans votre foyer !

Ramoner mais pourquoi ?

Quelle que soit votre habitation de même que votre installation, vous ne pourrez profiter pleinement de votre chauffage au bois si votre conduit n’est pas ramoné régulièrement. C’est même une obligation légale qui, si elle n’est pas honorée, peut vous coûter très cher ! En effet, un conduit encrassé peut conduire à des risques aggravés d’incendie et de feu de votre conduit de fumée. Les conséquences les plus courantes sont une augmentation du monoxyde de carbone et un potentiel reflux de gaz dans votre salon, qui peut à terme se révéler très toxique pour votre santé !

Incendie de foyer : comment s’en prémunir ?

Avant toute chose, assurez-vous que votre installation dispose de suffisamment d’espace pour une bonne aération, et qu’elle soit raccordée selon les normes en vigueur en fonction de votre système de chauffage au bois. En effet, des règles précises existent pour vous permettre de profiter d’un tirage suffisant. Un poêle à bois en mauvais état entraîne régulièrement une combustion incomplète du bois, ce qui diminue notamment les performances énergétiques de votre poêle. D’autre part, et pour vous prémunir contre les dépôts de goudron dans le conduit, privilégiez autant que possible du bois de qualité, reconnu pour ses qualités calorifiques comme le chêne, le hêtre ou le charme.

Les procédés chimiques de nettoyage : efficace ou pas ?

Le ramonage chimique entre en complément de l’entretien mécanique obligatoire mais ne peut se substituer à lui ! On trouve dans le commerce de plus en plus de compléments au nettoyage de conduit, sous la forme par exemple de bûches pour cheminée à bois, charbon ou poêle. Si les avis divergent sur la réelle efficacité de ces produits, il semble que les propriétés de la bûche de nettoyage permettent de prévenir tous les risques d’incendie, en éliminant les dernières traces de goudron dans le conduit.

De plus, les composés employés dans la fabrication des bûches d’entretien (sciures de bois compacté, sels minéraux métalliques et parfois sulfate de cuivre pentahydraté) sont anti-allergènes et ne dégagent aucune odeur en brûlant. En tous les cas, l’entretien mécanique de votre conduit doit se faire au moins deux fois par an, et seul un ramoneur professionnel et qualifié est à même de le faire. Un certificat vous sera délivré et vous serez ainsi couvert par votre assurance, ce que ne permettent pas les entretiens chimiques disponibles dans le commerce.

Quelle couverture en cas d’incendie ?

Dans le cadre de votre contrat d’assurance multirisques habitation, vous êtes couvert en cas de dommages causés par un feu de cheminée. Attention toutefois : en cas de sinistre, il arrive que certains contrats d’assurance prévoient la réduction de l’indemnisation de moitié si vous avez omis de faire ramoner votre conduit. Notez qu’en cas de non-respect de votre part de l’obligation légale annuelle de ramonage, vous êtes passibles d’une contravention de 3e catégorie. Soyez vigilants !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *