Skip to main content

Faut-il investir dans l’éolienne domestique ?

Éolienne domestique

Produire sa propre énergie domestique, renouvelable et sans risque c’est possible. Compte-tenu de l’inflation des prix de l’énergie, notamment l’énergie fossile, l’éolien domestique demeure une solution alternative rentable et durable à ne surtout pas négliger…

Investir dans l’éolienne : une opération rentable

Les parcs éoliens (également baptisés fermes éoliennes), servent à produire sur un seul site de l’énergie électrique en grande quantité. On estime que le potentiel éolien de la France est le deuxième d’Europe, avec des vents importants sur une grande partie du territoire. Malheureusement, 4 millions de tonnes de CO2 sont gaspillés par an, rien que dans le transport de l’électricité. Grâce à une petite éolienne installée dans son jardin, il devient donc possible de produire et consommer sa propre énergie de jour comme de nuit, 24h/24 et 365 jours par an. Fini les pertes d’énergie liées au transport, grâce à la centralisation de la production d’énergie. Le « petit éolien » est ainsi représenté par deux grandes familles :

  • Éoliennes pour particuliers : l’énergie produite est ainsi utilisée pour alimenter tout vos appareils électriques, de façon économique et durable. Ceci comprend votre éclairage, vos appareils électroménagers, etc..
  • Éolienne pour entreprise et exploitant agricole : ce type d’installation est particulièrement indiqué pour les exploitations agricoles disposant de grandes surfaces de terres à cultiver. Un projet à long terme comme celui-ci peut en effet nécessiter une grosse consommation d’énergie et une diversification des sources énergétiques.

Éolien domestique : quel prix pour quelle rentabilité ?

Si le coût d’une éolienne domestique demeure relativement élevé, il est cependant important de noter que les économies d’énergie réalisés durant l’amortissement de votre matériel sont réelles. Avant toute prise de décision, sachez prendre en compte quelques critères :

  • Le prix de l’éolienne ainsi que le prix de son installation.
  • Le prix du raccordement au réseau, ainsi que les éventuels accessoires tels que l’onduleur.
  • Les économies d’énergie possibles par an, en fonction du climat habituel de votre région.
  • La situation de votre habitation : si vous vous trouvez dans une Zone de Développement Éolien (ZDE), vous avez la possibilité de vendre le surplus d’électricité non consommé.

A savoir que si vous n’êtes pas éligible ZDE, et que vous êtes dans le cas d’une petite installation individuelle, vous avez tout de même la possibilité d’envisager de revendre une partie de l’excèdent de votre production d’électricité. Des sociétés filiales d’EDF comme France Eoliennes, Weole Energy, Direct Energie, élue “responsable équilibre” fixent un prix de rachat de l’ordre de 6 centimes d’euros le KW.h. Dans tous les cas, si vous prévoyez d’installer une éolienne supérieure à 12 mètres, il vous faudra déposer un permis de construire à la mairie. N’oubliez pas non plus de prévenir vos voisins !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *