Skip to main content

Primes énergie : comment en bénéficier ?

Argent

Les primes énergie soutiennent les particuliers qui souhaitent se lancer dans la rénovation ou l’aménagement écologique de leur habitation. Pourtant, ce système est encore méconnu du grand public. Info-chauffage vous explique toutes les ficelles pour profiter de ces avantages…

Prime à l’énergie : c’est quoi ?

Les « Certificats d’économies d’énergie » ou certificats blancs ont été mis en place en France à partir de 2006. L’idée étant d’imposer, par le biais des pouvoirs publics, une réalisation d’économies d’énergie aux fournisseurs et autres distributeurs d’énergie. Le dispositif actuel permet de faire bénéficier les particuliers d’un service se présentant sous la forme soit d’un accompagnement technique, soit d’un soutien financier ou d’une aide aux investissements lors de certains travaux. On dénombre actuellement quatre grandes familles de travaux réputés « éco-travaux » : l’isolation, le chauffage, les installations d’énergies renouvelables et le remplacement des fenêtres.

Estimer la durée de vie de son équipement

A chaque nouvelle installation correspond un équipement qui a une durée de vie estimée en kWh cumac. Le kWh cumac est une unité de certification qui provient de la contraction « cumulés » et de « actualisés ». Le premier tient compte des économies réalisées sur toute la durée de vie d’un équipement installé, tandis que le deuxième prend en compte une actualisation annuelle des économies futures. Ainsi, à chaque installation correspond une estimation des kWh économisés sur un nombre d’années donné. Une chaudière à condensation qui a une durée de vie conventionnelle estimée à 16 ans permettra d’économiser jusqu’à 110 000 kWh cumac durant toute cette période.

Primes énergie : quels tarifs ?

Sachez avant tout que les « obligés » (c’est à dire les fournisseurs d’énergies) sont libres de définir librement le montant de la prime en fonction de l’instalation. Il existe néanmoins une publication mensuelle officielle, le registre national des CEE, qui peut vous fournir des renseignements utiles sur le montant moyen des transactions réalisées. Quoi qu’il en soit, plus les travaux génèrent des économies, plus la valeur du Certificat d’économie d’énergie (ou CEE) sera importante. Avant d’engager quelque démarche que ce soit, assurez vous de faire réaliser vos travaux par un professionnel, le seul à même de vous garantir l’obtention d’un Certificat d’économies d’énergie. Dans tous les cas, la demande de CEE doit s’effectuer avant le début des travaux et avant même toute signature d’un devis. Une fois votre installation achevée, adressez à l’organisme que vous aurez choisi tous les documents nécessaires à l’obtention de la performance énergétique (devis, facture et fiche technique de l’équipement installé).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *