Skip to main content

L’entretien des pompes à chaleur : explications

Entretenir sa pompe à chaleur

Afin de bénéficier d’un fonctionnement optimal de votre pompe à chaleur (PAC), un entretien régulier doit être réalisé par vous-même mais aussi par des professionnels, conformément à la loi en vigueur. Cela permet notamment de limiter les mauvais fonctionnements ou la hausse de la consommation électrique.

C’est aussi à cette occasion que l’étanchéité du circuit frigorifique est vérifiée afin que les gaz nocifs pour l’environnement ne puissent s’échapper.

Réalisez vous-même le nettoyage courant de votre PAC

Si vous disposez d’une PAC aérothermique, il est nécessaire d’enlever les feuilles et autres obstacles situés devant la borne extérieure pour ne pas gêner la circulation de l’air. De plus, nettoyez les conduits afin de bénéficier d’une meilleure qualité de l’air. Effectuez cet entretien le plus souvent possible afin d’améliorer les performances de votre PAC.

Cependant, en ce qui concerne la pompe à chaleur géothermique, seul un professionnel peut en effectuer l’entretien.

Mais cela ne suffit pas et il ne faut pas négliger l’entretien annuel réalisé par un professionnel.

Un entretien obligatoire

Selon la réglementation en vigueur, une inspection des climatiseurs et des pompes à chaleur d’une puissance frigorifique supérieure à 12 kW doit être effectuée.

  • le contrôle est réalisé à l’initiative du propriétaire ou du syndic de propriété
  • le contrôle comprend l’ensemble du système
  • il doit être réalisé 1 fois tous les 5 ans au minimum
  • la personne qui réalise le contrôle doit être certifiée par un organisme détenteur de la norme NF EN ISO/CEI 17 024

La première inspection doit être réalisée dans :

  • les 3 ans pour une PAC disposant d’une puissance frigorifique supérieure à 12 kW
  • les 2 ans pour une PAC disposant d’une puissance frigorifique supérieure à 100 kW

De plus, l’étanchéité du circuit frigorigène doit être inspectée 1 fois par an par un professionnel pour les pompes à chaleur contenant plus de 2kg de fluide.

Cela doit permettre notamment de garantir le bon fonctionnement de la pompe à chaleur et d’éviter toute dispersion de fluide dans l’atmosphère.

Source :

Décret n° 2010-349 du 31 mars 2010 relatif à l’inspection des systèmes de climatisation et des pompes à chaleur réversibles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.