Skip to main content

La RT 2012 change la donne énergétique

Réglementation Thermique 2012

Depuis deux ans, vous pouvez voir fleurir le terme “RT 2012” un peut partout, surtout si vous avez un projet de construction. Si nous pouvons appréhender les contours de ce qu’il revêt, ces derniers sont tout de même un peu flous. Alors, quels sont les enjeux et les effets pour les particuliers de cette réglementation thermique 2012, entrée en vigueur le 1er janvier de cette année (pour les bâtiments neufs résidentiels) ?

Pourquoi une nouvelle réglementation thermique ?

Fin 2007, les tables rondes du Grenelle de l’environnement ont amorcé un important virage écologique pour le France. Les lois Grenelle I et II orientent la mise en œuvre de cette réglementation qui a pour objectif de limiter la consommation d’énergies primaires par les bâtiments neufs.

Quels sont les objectifs fixés ?

Cette RT, par laquelle la norme Bâtiment Basse Consommation (BBC) devient la règle, définit 3 exigences de résultats :

  • une limite maximale de consommation d’énergie de 50 kWep/m2/an, à nuancer selon la grande région dans laquelle vous vivez
  • limiter les pertes d’énergie de la maison et intégrer les sources gratuites comme le soleil et le vent (c’est le coefficient BBio de votre habitation)
  • le maintien d’une température de confort à ne pas dépasser pendant 5 jours chauds consécutifs

Comment y parvenir ?

Si la réglementation demande des résultats en terme d’efficacité énergétique, elle laisse en revanche, et à quelques exceptions près, toute latitude quant aux moyens de s’en acquitter. Parmi ceux-ci, on peut citer :

  • le recours aux énergies renouvelables pour la production d’eau chaude
  • le travail sur l’isolation par un choix de matériaux adaptés (beaucoup de maisons connaissent une forte déperdition de chaleur par la toiture, les murs ou les fenêtres)
  • l’optimisation de l’orientation de la maison sur le terrain occupé
  • l’augmentation de l’étanchéité à l’air

RT 2012 : surcoût et gains à terme pour un particulier

Si la construction d’une maison BBC requiert un effort financier de 5% à 7% supplémentaires par rapport à une construction classique, il faut bien avoir à l’esprit que les économies peuvent, au bout de 20 ans, représenter 15.000€ ! Enfin, de nombreuses aides sont prévues quelle que soit votre solution, n’hésitez pas à vous renseigner !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *