Skip to main content

Qu’est-ce qu’une maison passive ?

Maison passive

Vous souhaitez savoir si votre habitation bénéficie de tous les critères environnementaux en vigueur ? Sachez que la réglementation thermique actuelle fait la part belle aux maisons dites « passives », par rapport aux habitations traditionnelles, même nouvellement construites. Pour savoir comment transformer vos habitudes de consommation et réaliser des économies d’énergie sur le long terme, suivez le guide !

A quoi reconnait-on une habitation passive ?

Contrairement à ce que semble indiquer son nom, une maison dite « passive » utilise les techniques d’isolation et de récupération de chaleur les plus modernes, pour fonctionner toute l’année sans besoin de chauffage supplémentaire. Concrètement, une maison passive est conçue pour neutraliser les ponts thermiques à l’intérieur d’une habitation tout en optimisant le réchauffement et le refroidissement de l’air ambiant.

Une maison sans chauffage répond en général à une conception bioclimatique pour une intégration harmonieuse avec son environnement direct. Mais il n’est pas exclu de voir apparaître de temps à autre des créations architecturales des plus créatives ! On retrouve ainsi dans certaines régions de France, des réalisations de maisons écologiques en ossature bois à haute performance énergétique.

Construction de résidences passive : les critères à respecter

Si vous souhaitez construire votre future habitation sur des critères passifs, il vous faudra respecter un certain nombre de critères :

1. L’isolation doit répondre à certaines normes visant à supprimer les ponts thermiques. Ce qui revient par exemple à envisager l’installation de fenêtres triple vitrage, etc..

2. L’orientation de votre habitation : pour profiter au mieux des énergies naturelles et gratuites par le biais du solaire passif et réduire votre consommation de chauffage et d’éclairage, mieux vaut réfléchir à une orientation du bâtiment au sud.

3. La sobriété énergétique : les bâtiments passifs ont par définition des besoins moindres en électricité. Il convient alors d’équiper votre habitation en matériel électrique le plus sobrement possible.

4. L’emploi d’énergies renouvelables : des dispositifs existent pour couvrir les besoins restants éventuels, sans renier sur la sobriété énergétique recommandée.

Maison passive : quelles économiques réelles ?

Concrètement, une habitation passive consomme 90% d’énergie de chauffage en moins qu’une construction existante. Selon la réglementation thermique actuelle (RT 2012), une telle construction écologique dépenserait même 75% d’énergies en moins qu’une habitation nouvellement construite ! Pour faire simple, les déperditions de chaleur sont à ce point réduites que la puissance d’un fer à repasser (environ 2000 W) suffit pour chauffer une maison confortablement durant la saison hivernale !

Les avantages du label BBC

Les bâtiments basse consommation (BBC) profitent de nombreux avantages, comme l’aide au financement par un crédit d’impôts équivalent à 40% des intérêts d’emprunts payés chaque année. Concrètement, si vous êtes un couple sans enfant et que vous désirez devenir propriétaire d’une maison BBC, vous pouvez bénéficier de 21 000 euros de crédit d’impôt, soit une aide mensuelle de 250 euros pendant 7 ans. Pour optimiser votre chauffage et bénéficier de ces aides, recherchez du côté des technologies les plus sobres et les plus abordables, telles que les chaudières à gaz à condensation, qui vous permettent de réduire de 20% votre consommation d’énergie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *