Skip to main content

Consommation d'énergie : repérer les facteurs extérieurs qui jouent

Consommation d'énergie : les facteurs extérieurs

Votre consommation d’énergie est certes fortement impactée par la qualité intrinsèque de votre chauffage mais également par différents facteurs qui ne sont pas inhérents à ce dernier. Passons en revue les différents éléments afin de mieux comprendre sa consommation d’énergie.

L’isolation thermique de la maison

Une bonne isolation est le moyen le plus efficace pour réduire vos déperditions thermiques dans votre habitat et réduire votre consommation d’énergie. Sa durée de vie est non seulement extrêmement intéressante mais elle ne nécessite absolument aucun entretien. Les travaux d’isolation sont par ailleurs un peu coûteux mais rapidement rentabilisés. Il sera judicieux de commencer par isoler vos combles qui sont responsables de plus de trente pour cent des pertes calorifiques. Ensuite, le traitement des parois peut être envisagé. Il s’agit de bien garder à l’esprit que la pose de vitrages performants, réalisée de plus avec minutie, aura un impact significatif sur votre consommation d’énergie que si vos murs sont correctement isolés.

Au niveau des matériaux utilisés, la laine de verre reste une valeur sûre de par son excellent rapport qualité-prix. Elle est particulièrement utilisée pour l’isolation des combles perdus, c’est à dire ceux qui ne sont pas aménagés. Se rappeler que ces travaux ne sont pas à la portée de tous et doivent être réalisés par des professionnels.

L’impact du chauffage

Abaisser la température ambiante de trois degrés Celsius permet de réduire votre consommation d’énergie de plus de vingt pour cent. Le faire par exemple pendant la nuit est parfaitement possible. De plus, l’homogénéisation de la température dans toutes les pièces de votre maison est une excellente façon d’optimiser vos dépenses énergétiques.

L’entretien des installations de chauffage est un point à ne pas sous-estimer. Réaliser un contrat d’entretien avec un plombier-chauffagiste permettra assurément de réaliser des économies d’énergie et d’améliorer votre sécurité. Opter pour une chaudière plus performante, à condition d’avoir parfaitement isolé votre maison en préambule, est une autre façon de mieux comprendre votre consommation d’énergie, spécialement après comparaison avec ses anciennes installations.

Changer certaines habitudes permet d’alléger la note

Il est possible d’alléger sa facture d’énergie de près d’un quart en abaissant d’une dizaine de degrés la température de stockage de l’eau chaude sanitaire. Connecter votre installation de chauffage va permettre d’optimiser significativement les zones horaires pour l’eau chaude en les programmant en fonction de vos besoins.

Notre vision de la température de confort dans notre habitat, la journée, est en général biaisée car elle n’est pas supérieure à vingt degrés Celsius comme on pourrait le croire mais sensiblement inférieure, de l’ordre de dix-neuf degrés Celsius. D’où l’importance de relier à la chaudière un thermostat d’ambiance programmable. Une bonne gestion des zones temporelles qui permettront d’amortir son installation, en général, en moins de deux ans. Se rappeler enfin que l’aération des pièces, en hiver, peut se réaliser en moins de cinq minutes et que les tuyaux qui passent par des endroits non chauffés se doivent d’être isolés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *