Skip to main content

Granulés de bois, pellets : comment sont-ils fabriqués ?

Germe de plante dans un tas de pellets

L’utilisation de pellets était encore marginale il y a quelques années, mais ce dernier, avec ses nombreux avantages,  s’est assez récemment imposé comme un incontournable en matière de chauffage, et qui plus est dans une démarche écologique. Focus sur le petit granulé de bois qui a tout d’un grand !

Le pellet : un cylindre de bois 100 % naturel

Pile de granulés de bois devant un groupe de bûches

Il existe une grande variété de modes de chauffage au bois écologiques et économiques sur le marché, et il faut bien avouer que les granulés de bois ont le vent en poupe ! Ces petits morceaux de bois, essentiellement utilisés dans les chaudières et poêles, possèdent un taux d’humidité extrêmement faible, ce qui fait d’eux de parfaits combustibles, avec une production de chaleur optimum.

Il s’agit de chauffage propre issu du bois, provenant des copeaux et sciures issus des scieries et utilisé dans des poêles dédiés aux granulés.
Cette énergie renouvelable mérite d’être connue, notamment face à l’enjeu environnemental auquel nous devons faire face depuis quelques années ! En outre, le coût des pellets est peu élevé pour une empreinte carbone réduite. Enfin, leur rendement est excellent puisqu’il atteint en moyenne 4 800 kwh/t !

Tout savoir sur la fabrication des granulés de bois

Granulés de bois sortant d'une machine de production

La fabrication des pellets, souvent automatisée et réalisée en grande quantité, peut être résumée en 5 étapes :

  1. Approvisionnement
  2. Broyage
  3. Séchage
  4. Pressage
  5. Nettoyage et conditionnement

La première, concerne donc l’approvisionnement en matières premières : cela englobe la récupération de palettes, de sciure et de copeaux de bois essentiellement, provenant d’entreprises spécialisées ou de scieries. Il s’agit donc souvent d’une ressource locale. Une fois cette matière première à disposition, sa transformation peut commencer.

La deuxième étape consiste ainsi à broyer le bois qui ne se présente pas déjà sous forme de copeaux ou de sciure. Dans cet objectif, un silo à sciure sera utilisé.

Vient ensuite l’étape cruciale du séchage, qui consiste à insérer la sciure dans un tambour sécheur, alimenté lui-même de préférence par une chaudière biomasse ou par un bois de plus faible qualité, à l’instar des écorces.

Une fois les copeaux séchés, ces derniers doivent être pressés afin de prendre leur apparence finale. Les petits cylindres sont donc formés grâce à une presse spécifique, qui va assurer leur cohésion.

Il ne reste alors plus qu’à refroidir les granulés et à les dépoussiérer, avant de les conditionner en vrac ou en sacs !

Une classification simple pour les pellets

3 types de pellets

Les pellets sont classés en 3 catégories différentes, en fonction de l’utilisation qui peut en être faite. Tandis que le bois haute performance conviendra à tous les poêles, le bois standard présente un taux de cendre plus élevé et ne pourra être utilisé que dans certains appareils de chauffage. Quant au bois de qualité industrielle, il est réservé au strict usage des professionnels.

Côté normes, celles-ci sont drastiques afin d’assurer les meilleures performances de combustion possibles. Citons notamment la norme européenne EN 14961-2, qui stipule les standards à respecter pour fabriquer des pellets de la bonne taille mais également conformes. Enfin, les fabricants peuvent obtenir des certifications pour garantir un processus de fabrication dans les règles de l’art.

Les granulés de bois ont de beaux jours devant eux, tant par leur faible impact environnemental que par les économies d’énergie qu’ils permettent de réaliser en matière de chauffage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.